"A force d'appeler ça ma vie je vais finir par y croire. C'est le principe de la publicité."
- Samuel Beckett
Forum - Compte-rendu d'action
Montpellier - succès des déboulonneurs : garde à vue !
Voir son profilPancho
25 février 2006 | lien
Le Collectif des déboulonneurs de Montpellier a mené sa première action de désobéissance civile ce samedi 25 février, à 14 h.

Les barbouilleurs, Jeff et Joe, ont agi devant une cinquantaine de personnes, la presse et la télévision. Les prises de paroles se sont enchaînées pendant près d'une heure.

Ce que le reportage diffusé n'a pas pu montrer, c'est qu'après la dispersion de l'attroupement et des médias, la police a contrôlé les identités de six des membres du Collectif montpelliérain, et c'est surtout que les deux barbouilleurs, qui se sont avancés et on revendiqué leur acte, ont été emmenés au poste.

Ils ont été placés en garde à vue à 17h.

Le Collectif montpelliérain s'est donné rendez-vous demain matin à 9h00 devant le commissariat, prévoyant un thermos de café et des croissants...

Espérons qu'on ne les laissera pas libre sans les soumettre à la procédure de la comparution immédiate, leur proposant en catimini une composition pénale qu"ils refuseront bien sûr, comme c'est leur droit, pour avoir un vrai procès, au tribunal de police ou au tribunal correctionnel !

Que le procès des déboulonneurs de Montpellier s'ouvre bientôt !

Bravo à eux ! Pour une première, c'est un coup de maître !
Voir son profilBug-in
26 février 2006 | lien
Petite précision l'action n'était pas à 14h mais à 16h.

P.S : notre message officiel pour demain matin est le suivant :
Citation:
Intervention tardive de la police.
Après le départ des journalistes, au moment de la dispersion des personnes
venues soutenir l'action de désobéissance civile du collectif
montpelliérain de déboulonnage, la police est intervenue.
Elle a procédé au contrôle de l'identité de 6 personnes présentes.
Les 2 barbouilleurs ont revendiqué leur action.
Ils ont été emmenés et sont placés en garde à vue depuis 17h.

Rendez-vous Dimanche 26 Février à 9h du matin devant le poste de police
central au 206 rue comté de Melgueil, (prolongation du boulevard de
Strasbourg) pour soutenir la probable sortie des barbouilleurs.
Venez avec croissants et boisson chaudes.

Ne laissez pas de messages, si vous tombez sur un répondeur.
Vous pouvez appeler à toute heure.

Merci de faire passer.

Bug-in / Florian Olivier
Pour le collectif de déboullonage montpelliérain.
Voir son profilBug-in
26 février 2006 | lien
Article du midi libre page 2 du Dimanche 26 Février 2006

Citation:
Action Les « déboulonneurs » se liguent contre la pub

[photo avec en légende : Pourquoi ne pas ouvrir ces espaces à la création artistique ?]

Moins d'affichages et des formats ramenés à 50x70 cm au plus. En quelques mots, les revendications du Collectif des déboulonneurs, né à Paris l'ean passé, qui a « commis », hier un premier acte de « désobéissance citoyenne » à Montpellier en « barbouillant » un panneau publicitaire déroulant installé rue Léon-Blum.
Quelques secondes ont suffi à deux jeunes hommes grimpés sur une échelle et un escabeau pour affubler à la bombe rouge et noire le « 4 par 3 » Decaud des mots « Légitime réponse » et d'une affichette « 50 x 70 », devant une quarantaine de personnes. « Une action justifiée, disais un des membres de ce collectif, par l'inertie des pouvoirs publics et des ministres de l'Equipement successifs qui, malgré les questions de députés, ne font pas évoluer les textes régissant l'affichage publicitaire ». Un affichage qualifié de pollution et d'agression dans l'espace publique.
Rassemblés un peut plut tôt à une station de tramway voisine, les deux auteurs ont pris tout leur temps pour agir, n'entendant pas « se soustraire » à leur acte et appelant de leurs voeux l'arrivée de la police. La démarche se veut non-violente, « à l'inverse d'une publicité agressant nos yeux et nos oreilles sans nous laisser le choix d'y échapper », juge le collectif, qui souhaite transporter le débat dans les prétoires. « Notre désir est de positionner le débat sur le terrain de la loi, trop laxiste et dont l'application l'est tout autant », afin que le nombre d'affiches soit limité en taille et fonction de la densité de la population.
Mais cette action a été l'occasion aussi pour certains intervenants de dénoncer la publicité et les publicitaire de façon plus générale. « Publicitaires pour lesquels le champ de bataille est le cerveau du consommateur », lâchait l'un deux, en lisant une série de citations attribuées à des personnalités de la profession, un autre annonçant l'inscription du mouvement dans la durée. « Nous nous retrouverons ainsi chaque quatrième samedi du mois, d'autres actions étant menées simultanément en France. Rendez vous le 25 mars. ».
O.L.N

La police expliquait, hier soir, avoir placé en garde à vue les deux auteurs du « barbouillage ».
Voir son profilJiheff
26 février 2006 | lien
Suite à notre garde a vue, Joe et moi-même sommes convoqués au tribunal correctionnel pour "dégradation de bien privé" "cette dégradation étant commise par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteurs ou de complices" le 27 06 2006 à 14H au palais de justice de Montpellier.
Voir son profilJiheff
26 février 2006 | lien












Voir son profilPancho
27 février 2006 | lien
Communiqué de presse du Collectif montpelliérain de déboulonnage

Dimanche 26 Février 18h30

Aux alentours de 16h30, Samedi, peu après l'annonce de la fin officielle de la première action des déboulonneurs, alors que les journalistes quittaient les lieux, les forces de l'ordre se sont décidées à intervenir...

C'est 4 motos, 2 voitures et 1 fourgon qui sont venus "accueillir" les
membres du collectif sur le départ. Lors du contrôle d'identité de 8
d'entre eux, les deux barbouilleurs ont revendiqué leur geste de
désobéissance civile et ont été emmenés dans le fourgon, récusant
calmement mais clairement le mot "tag" pour désigner leur acte de
barbouillage.

Durant les 16h de garde à vue, les barbouilleurs ont pu s'expliquer devant les policiers qui les entendaient et ainsi réaffirmer leurs revendications et leur volonté d'action non violente.

Ils seront amenés à expliquer leur geste devant le tribunal correctionel de Montpellier, ce qui représente une satisfaction pour le collectif qui souhaite amener ses revendications sur le plan juridique.


//////


http://jt.france3.fr/

19/20 Languedoc Roussillon

édition du samedi 25 février

début à 3 min 50 s
Voir son profilDaniel
28 février 2006 | lien
Bravo J'ai vu le réportage sur France 3. J'ai toute de suite télephoné à F3 Toulouse, parce qu'ils ne sont jamais déplacé pour faire une réportage ici (à Montauban ou nous sommes à notre 4ème récouvrement de panneaux). Ils ont promis une réportage pour la 5 ème le samedi 25 Mars. Nous sommes une vingtaine chaque fois.........Continuons......
Voir son profilJiheff
2 mars 2006 | lien
Petite video de l'action vite montée
http://lenoir.jeanfrancois.free.fr/video/deboulonnage34.mp4
Voir son profilYannouWeb
7 mars 2006 | lien
Voir son profilAnonyme
23 mai 2007 | lien | éditer  [X]
********************************************************************
Commando juridique - Place Aux Fous
Samedi 26 mai, 21 H / 23 H

Manifester, se regrouper et lutter spontanément deviennent des actes de plus en plus chargés de risques.
La rue n'est plus la "polis" d'antan, générant alors démocratie active, délibération et autonomisation de tous dans la Cité. Il en va de même dans l'entreprise : les risques sont différents mais aboutissent aux mêmes effets : la répression. Seul face au Droit, un b-a-ba est précieux pour éviter coûte que coûte les imbroglios judiciaires et l'enfermement.
Conseils juridiques, apport de connaissances du milieu judiciaire, quelques conseils pratiques et très concrets seront livrés à l'antenne pour connaître les droits objectifs que possède tout militant / travailleur face aux acteurs régaliens (police et justice) et au patronat aimant contrarier le Droit du travail et le droit des Institutions représentatives du personnel (IRP).
L'antenne sera libre pour apporter témoignages et conseils.
Chaude programmation musicale autour du thème de la liberté sous toutes les formes canoniques de l'art musical en présence d'artistes et organisateurs de luttes et spectacles (invités en cours de confirmation).

Liste des municipalités qui ont refusé l'affichage urbain
Documentaire étudiant sur la résistance face à la publicité
Retourner les armes de l'adversaire contre lui-même
Petit guide pratique d'extermination de la publicité
Modèle propre pour la pub sur internet, projet étudiant
Eradiquer la pub encrivore sur vos billets SNCF à imprimer
Nouveau abris JCD
UTILISER LES SOURIRES D'ENFANT
Journée Sans Pub le 27 novembre
Liste des contacts antipubs dans votre région
A Dijon, la gastronomie s'affiche dans les rues ...
Audit participatif des panneaux publicitaires à Dijon
Pubs géantes : Milan invente le Dôme-sandwich
Boko Anana, le court anti-pub

Pub et Caca

19 mai: Le Publiphobe n°159 est disponible.

13 avril: "Hacked By Hackerking" à télécharger dans la catégorie Audios.

4 novembre: "pochoirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

3 juin: "La Bulle économique" à télécharger dans la catégorie Vidéos.

19 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

9 mars: "La captation des désirs" à télécharger dans la catégorie Autocollants.

28 novembre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

7 janvier: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

12 octobre: 1 photo ajoutée dans Hacked By Erfan80.

10 juin: Le Publiphobe n°114 est disponible.



   Contacter les admins
   Informations légales

   Le Publiphobe
   Sondages
   Citations antipubs
   Articles passés
   Chercher sur le site

   Flux RSS


Lien anti spammeurs

Site Sans Pub


Zone hors AGCS